L’école du spectateur (suite) : de Syndrome U à Whitman & Co…

vendredi 25 mai 2018
par  Mme RAMBAUX
popularité : 4%

Poursuivant leur formation de spectateurs dans le cadre de leur PEAC Théâtre, les élèves ont récemment pu découvrir deux créations théâtrales à la Ferme de Bel Ebat : Syndrome U, de J. Guyomard - spectacle lauréat du Groupe des 20 théâtres en Île-de-France - et Whitman and Co, de S. A Mehelleb, mise en scène par S. A. Mehelleb et A. Van Den Daele, interprétée par S. A. Mehelleb, M. Quiquempois et la jeune troupe de La Ferme de Bel Ébat.
Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à lire, ci-dessous, les articles écrits par nos critiques en herbe…

B. Rambaux

Syndrome U

Lorsque tout - chaque action, chaque pensée, chaque humain - est connecté à une intelligence artificielle, que se passe-t-il lorsque l’on est déconnecté du système ? Trois personnes vont se retrouver coincées dans un appartement après que l’une d’elles s’est déconnectée et ne veut plus se reconnecter mais faire comprendre aux autres la réalité du monde dans lequel ils vivent : un monde où la démocratie a disparu et où tout est contrôlé par les nouvelles technologies.
J’ai plutôt bien aimé ce spectacle qui nous fait voir notre société de manière moderne ; en effet, le fait de parler de ce que la démocratie serait si notre société était contrôlée par des intelligences artificielles est un sujet qui nous interpelle et nous fait réfléchir à des problèmes de la vie de tous les jours. De plus, on trouve une très belle mise en scène, que ça soit par le décor, qui nous met tout de suite dans l’ambiance, ou par le jeu des comédiens.
Je pense que c’est une pièce que l’on peut voir aussi bien entre amis qu’en famille, du moment qu’il n’y a pas d’enfants de moins de douze ans environ, car le sujet ne les intéresserait pas.
Si vous aimez tout ce qui peut parler du futur, des technologies, ou même des questions que l’on peut se poser sur notre société et notre démocratie, je vous recommande cette pièce.

Camille

Une pièce qui fait réfléchir…


Le mardi 20 mars 2018, à 20H30, a eu lieu, à la Ferme de Bel Ebat, la représentation d’un nouveau spectacle de Julien Guyomard : Syndrome U. Un grand succès auprès des spectateurs présents ce soir-là !
J’ai beaucoup apprécié le thème abordé qui nous pousse à réfléchir et à nous poser des questions sur ce que sont l’humain et la normalité. La pièce est très bien mise en scène. En effet, le décor, qui représente un appartement, nous met tout de suite à l’aise, et j’ai trouvé très intéressant qu’un acteur soit caché mais qu’on le voie quand même grâce à un écran. J’ai également apprécié le fait que l’on comprenne rapidement ce qui se passe une fois la surprise du début passée. En effet, le début est assez surprenant, car on ne s’attend pas à commencer la pièce sur une vidéo, et si on ne sait pas de quoi parle la pièce, on ne comprend pas à qui et de quoi parle la femme de la vidéo. De plus, les comédiens jouaient très bien puisqu’ils nous ont fait rire et ont su capter notre attention en utilisant un vocabulaire pas trop soutenu.
Syndrome U est une pièce à aller voir avec des amis qui se posent des questions sur la normalité ou l’humanité. Vous pouvez aussi y aller avec vos enfants s’ils ne sont pas trop jeunes.

Clara

Le 20 mars 2018, nous sommes allés voir Syndrome U, de Julien Guyomard, à la Ferme de Bel Ebat. C’est un spectacle très travaillé, à la fois dans les décors, dans l’intrigue et dans la construction des personnages : le décor représente un studio du futur, tout est technologisé ; chaque personnage a des aspects positifs et négatifs, et doit faire des choix qui lui rapportent ou non des points ; tout est fait par la maison intelligence, « la masse », créée pour représenter la majorité.
Ce que j’ai aimé dans ce spectacle, c’est qu’il était original et que les personnages étaient drôles. J’ai également apprécié la fin, lorsque « la masse » retrouve son côté humain.
Je pense qu’il faut y aller en famille ou avec des amis, si vous aimez rire et que vous vous intéressez à ce qui concerne les technologies du futur.

Amélie

J’ai assisté au spectacle Syndrome U de Julien Guyomard le mardi 20 mars, à 20H30, à la Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt.
J’ai bien aimé ce spectacle car il aborde un thème auquel on ne pense pas mais qui est très important : « L’opinion publique correspond-elle à l’avis de la majorité ? », et nous fait réfléchir. De plus, les comédiens sont excellents et interprètent à merveille leur rôle au cours du spectacle !
Malgré cela, je ne l’ai pas totalement aimé, car il n’y a pas beaucoup d’action. Je pense qu’il faut avoir un certain âge et s’intéresser à la politique pour comprendre.
Vous pouvez y aller en famille ou entre amis, le spectacle sera très intéressant.
Si vous aimez la technologie, vous pouvez aimer ce spectacle. En effet, le décor présente des objets très futuristes et, tout au long du spectacle, les comédiens interagissent avec une intelligence artificielle, créant parfois quelques moments comiques.

Antoine

Mardi 20 mars à 20H30, à la Ferme de Bel Ebat-Théâtre de Guyancourt, nous avons vu Syndrome U, une pièce de Julien Guyomard. Cette pièce parle d’un monde où chacun se soumet sans sourciller aux règles fixées par la majorité. Les citoyens sont cloisonnés, ultra spécialisés et dociles. Un jour « naît » un homme censé être le représentant politique parfait puisqu’il incarne à lui seul la majorité ; mais au même moment, une citoyenne décide de se déconnecter.
J’ai aimé ce spectacle car il était assez impressionnant : on avait vraiment l’impression que tout était numérique, les comédiens incarnaient bien leur rôle, il y avait des vidéos. Le point négatif de cette pièce est qu’elle est longue (1H40), mais étant donné que le sujet est intéressant, même si on n’aime pas forcément les longues pièces, cela vaut le coup d’aller la voir, avec sa famille. Si vous aimez la politique et le numérique, allez-y !

Capucine

Syndrome U, de Julien Guyomard, représenté les mardi 20 et mercredi 21 mars à la Ferme de Bel Ebat, est une pièce proche de la comédie, se déroulant dans le studio d’un homme ordinaire, suivant la loi à la lettre, mais qui va faire la rencontre d’une jeune femme rebelle. Celle-ci décide de se déconnecter du système imposé par la démocratie dans laquelle ils vivent.
J’ai beaucoup aimé cette pièce car le thème de celle-ci représente bien notre époque (le régime politique de certains pays ressemble à celui qui est représenté dans cette pièce), elle nous montre qu’un pays ne peut pas être dirigé par une seule et unique personne ayant tous les pouvoirs, et nous fait réfléchir au basculement de la démocratie en tyrannie. De plus, j’ai trouvé que le décor était très bien placé, de façon à ce que tout le monde puisse voir chaque pièce de l’appartement. J’ai trouvé le jeu des comédiens excellent, et nous avons pu les entendre du début à la fin alors que nous étions assis au fond de la salle.
J’ai très peu de points négatifs à noter. Je n’ai pas très bien compris l’intrigue à la fin de la pièce et j’ai trouvé que la plaque de verre où se trouvaient les icônes, côté cour, surchargeait la scène pour rien.
Je conseille d’aller voir cette pièce entre amis, car c’est une pièce à la fois très drôle et pourvue d’une morale ; ainsi, on peut discuter de cette morale et c’est plus facile de le faire avec des amis. Si vous aimez la comédie, alors je vous conseille fortement d’aller voir cette pièce.

Jonathan

Dans un monde où les sondages prennent le dessus par un dispositif qui vous libère l’esprit, faites-vous partie de la majorité ?
Dans cette pièce, intitulée Syndrome U, j’ai beaucoup aimé le thème abordé. J’ai trouvé l’idée très originale et la mise en scène a permis une bonne compréhension du spectacle : par exemple, pour le décor, un appartement moderne équipé des dernières technologies à la mode. Ce spectacle nécessitait beaucoup de réflexion car par moments il y a des passages compliqués à comprendre, mais si on suit bien le déroulement de l’intrigue, on parvient à comprendre le message de la pièce. Le décor était moderne, espacé, de manière à permettre une bonne vision à l’ensemble du public, mais aussi en harmonie avec le contexte, car cela créait un espace apaisant pour le personnage qui y vivait. Les comédiens ont très bien joué, ils ont su exprimer leurs émotions, que ce soit par l’expression de leur visage, leur expression corporelle ou l’intonation de leur voix.
Dans cette pièce, la seule chose que je n’ai pas beaucoup apprécié, c’est que certains passages n’avaient, selon moi, pas une grande importance dans la pièce, étaient un peu longs, et donc qu’on s’écartait du sujet principal et qu’on était un peu perdu. Par exemple, des discours très longs. Mais si on reste bien à l’écoute, aucun souci.
Si vous voulez aller voir cette pièce, il est conseillé d’y aller avec un public en âge de comprendre le fonctionnement d’une démocratie. Il est donc déconseillé d’y emmener un jeune public qui pourrait connaître des difficultés de compréhension.
Je vous conseille d’aller voir cette pièce si vous aimez les réflexions sur la démocratie, les systèmes informatiques intelligents ou encore les pièces dotées d’une morale, comme cela a été le cas dans cette pièce.

Léa Dos S.

 

Whitman & Co…

Whitman & Co, une pièce de Sidney Ali Mehelleb, mise en scène par Sidney Ali Mehelleb et Aurélie Van Den Daele, a été créée le vendredi 4 mai 2018 à la Ferme de Bel Ebat. L’intrigue se déroule dans un établissement scolaire de Ville-sur-Terre, dans une classe uniquement composée de jeunes filles dirigées par Mme Nolan, femme très autoritaire et pragmatique. Depuis des années, les jeunes filles suivent à la lettre ce qui leur est indiqué, en se fondant sur les quatre piliers de l’académie : tradition, honneur, discipline, excellence… mais un jour - suite à la venue de leur nouveau professeur, M. Keating - quelques filles décident de reformer le « Cercle des Poètes disparus », un ancien groupe rebelle contournant le règlement.
J’ai bien aimé cette pièce car les personnages sont proches de nous, les adolescents, par leurs attitudes et leurs pensées, parfois similaires aux nôtres. De plus, j’ai trouvé le jeu des comédiens excellent, alors que ceux-ci n’étaient âgés que de treize à dix-neuf ans !
Les seuls points négatifs que j’ai à faire remarquer sont que nous n’entendions pas constamment les acteurs. De plus, je trouve que les parties projetées étaient inutiles car on n’arrivait pas à reconnaître réellement qui était qui, et les voix n’étaient alors pas très bonnes non plus.
Je conseille d’aller voir cette pièce entre amis, car le fait que ce soit des acteurs de notre âge qui jouent, nous rapproche de la situation et c’est plus facile de parler de nos impressions à des personnes de notre âge.
Si vous aimez l’humour, parfois noir, alors n’attendez plus, foncez !

Jonathan

Whitman & Co raconte l’histoire d’une jeune fille qui se trouve dans une école très stricte. Elle veut être comédienne, mais sa mère, la directrice de l’école, ne le veut pas, alors la jeune fille va se battre pour atteindre son objectif.
J’ai bien aimé ce spectacle, car les comédiens ne restaient pas tout le temps sur scène et jouaient bien.
Avec vos amis, vos frères et vos sœurs, si vous aimez le suspense, allez-y !

Eva

C’est l’histoire d’une académie de Ville-sur-Terre où les filles et les garçons sont séparés. Cette académie est dirigée par une directrice très dure : Mme Nolan. Mais un jour, l’arrivée d’un nouveau professeur de littérature, M. Keating, va tout changer. M. Keating va inciter les élèves à penser par eux-mêmes. Carpe diem (« profite de l’instant présent ») est en quelque sorte la devise de la pièce.
Ce spectacle, inspiré du Cercle des poètes disparus, est émouvant car il donne un sens aux mots, les comédiens font passer des sentiments. Les thèmes abordés sont la liberté, les choix de vie, l’égalité entre garçons et filles. La mise en scène se composait au début de dix tables, avec dix bougies posées dessus. Les musiques étaient rythmées, le jeu des comédiens excellent.
On peut y aller avec ses parents, ses amis… Et pour nous guider, nous avons besoin d’un « capitaine » comme l’a été M. Keating !

Albane

 Merci beaucoup aux artistes et à toute l’équipe de Bel Ebat de nous avoir aussi bien accueillis et d’avoir accepté que nous utilisions une image de leur site pour le logo de notre article.